Des Petits O'neal

Des Petits O'neal Chihuahua

Chihuahua

LA MUFLERIE

LA MUFLERIE

Le milieu du chihuahua serait-il devenu un repère de gougnafiers en tous genres ? Pas impossible.

En effet, nul besoin de sortir de Normale Sup pour s'improviser éleveuse de chiens. Du coup, paresseuses, gourdasses, mégalos, paranos, jalouses, et autres commères en tous genres...c'est portes ouvertes à toutes !

Je n'avais encore jamais rencontré un tel niveau de médiocrité, donnant parfois l'impression d'une immersion en pleine fange.

Pour preuves, des messages téléphoniques restés sans réponse, des mails sans retour, des bonnes femmes qui vous raccrochent quasiment au nez, parce-que sans doute dérangées en pleine sieste, ou trop occupées à ne rien glander...un certain nombre d'éleveuses seraient-elles en compétition pour l'élection de la reine des mufles ? on pourrait volontiers y croire.

Pas étonnantes, finalement, les histoires plus ou moins rocambolesques qui circulent ici ou là, racontant que certaines éleveuses vont jusqu'à se déguiser en simples particulières, se collant un mouchoir dans la bouche pour téléphoner en numéro masqué, ou mandater Tonton ou Mémé pour obtenir des renseignements sur des chiens à la vente. En toute logique, des personnes aussi tordues et mal embouchées que certaines éleveuses, ne peuvent qu'entraîner ce genre d'attitudes ridicules, désarmantes et déplorables.

Ce n'est pas mon cas. La lâcheté et le mensonge ne font pas partie de mes bagages. Lorsque j'ai quelque chose à demander ou à dire, je m'exprime sans détour, et en mon nom propre.

J'aurais espéré la même franchise de la part de certaines de mes interlocutrices, mais c'est loin d'être le cas.

Ce sont d'ailleurs souvent ces mêmes personnes qui, par honte des prix indécents qu'elles pratiquent, crainte du qu'en dira-t-on, ou juste pour s'inventer une importance qu'elles n'ont pas en incitant les gens à les solliciter, n'affichent jamais les prix des chiens ou des chiots qu'elles vendent. Et c'est tout juste s'il ne faut pas introduire une petite pièce dans la fente arrière pour qu'elles daignent annoncer la couleur...

Par contre, ce sont en général ces personnes là qui s'autorisent, à votre sujet, toutes sortes d'inquisitions, pour décider si vous êtes bien digne de leur chien, ou imposent un autoritarisme forcené, à coups de mentions "éleveurs s'abstenir" , maîtresses incontestables de l'adage "faîtes comme je dis, mais faîtes surtout pas comme je fais".

Et encore, vous vous en tirez bien si on ne vous demande pas une photocopie de votre certificat de capacité. Car certaines n'ont visiblement aucune limite...

On n'est pas loin des méthodes de la gestapo. Et inutile de s'indigner du mot utilisé : quand on connaît l'ambiance de délation qui règne dans ce milieu, on ne va tout de même pas pousser l'effronterie jusqu'à s'en formaliser...

Il faudrait déjà commencer par montrer l'exemple en matière de bienséance et de transparence, en d'autres termes, balayer devant sa porte, avant d'exiger cela des autres. On en sortirait grandies et respectables.

Albert Einstein avait dit : "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue".

Bref, montrer du doigt de tels agissements ne sert à rien, car elles n'auront certainement pas l'intelligence de se reconnaître et de corriger leur attitude inconvenante.

En revanche, viser à ne pas reproduire ce genre de bassesses me paraît beaucoup plus constructif.

Et puis, fort heureusement, il y a aussi des gens bien. Souvent, d'ailleurs, des éleveurs de longue date, qui, eux, ont fait leurs preuves, sont restés simples et modestes, et ont fait, en toute discrétion, un formidable travail de sélection et d'amélioration de la race. Et la plupart du temps, ce sont aussi des gens charmants et courtois, contrairement à certains énergumènes de la nouvelle vague...

Ah ! j'oubliais...une petite citation de Molière, pour finir : "Qui se sent morveux se mouche"...